Annonces immobilieres location appartement vente maison Immobilier particulier colocation services demande de devis travaux de rénovation dépannage, estimation, diagnostic ...
Immobilier particulier Paris region parisienne Ile de France idf Marseille Lille Marseille Lyon Bordeaux Nantes Strasbourg région parisienne Montpellier Aix en provence Nice Cannes Reims

L'Immobilier Intéractif, se loger, faire des travaux ... tout l'habitat

0 890 711 115 ( 0,15 €/min)

Espace Membres
Déposer une annonce
Gerer mon compte
Mes recherches
Mon panier

Newsletter
Email:

Pratique
  • Devis Travaux 100% Gratuit
  • Conseil Travaux
  • Crédit travaux
  • Crédit immobilier
  • Gestion locative
  • Assurance habitation
  • Conseils transaction
  • Estimation immobilier
  • Diagnostic Carrez amiante ...
  • Conseil en Défiscalisation
  • Lexique immobilier
  • Déménagement
  • Annuaire Agences Immo
  • Annuaire Artisan/Sté Btp
  • Artisan/Pme Btp - Adhésion
  • Agences Immo - Adhésion
  • Promoteur / CGP - Adhésion


  • Partenaires









     
    Une Adresse pour votre Cuisine
     
    Votre société içi
     



    conseill traxaux

    Traiter l'humidité

    en partenariat avec
     
    Une demande de Devis Travaux - cliquez ici GRATUIT

     
    L’humidité peut entraîner des dégâts irréversibles si elle n’est pas traitée à temps, d’où la nécessité de la prévenir par une ventilation régulière et une bonne isolation, et d’agir dès les premiers signes : fissures, boursouflures, moisissures...


     
    1) D’où vient l’humidité ?
    Trucs et astuces :
    Commencer les travaux de réparation au printemps, pour pouvoir traiter en été, lorsque les surfaces sont bien sèches.
    Avant d’entreprendre les travaux de traitement, rechercher d’où vient l’humidité et commencer par y remédier.
    Attendre le séchage complet avant l’application des produits de traitement. L’humidité peut avoir plusieurs causes :

     
    • une mauvaise étanchéité de la toiture, des murs ou des fenêtres(1)(2)(5)(6)
    • une fuite de la gouttière,(7)
    • une fuite dans les canalisations,(4)
    • un problème de condensation, des remontées d’humidité du sol dans les fondations par capillarité(3).


     
    2) Prévenir l’arrivée de l’humidité :
    Les fenêtres doivent être étanches. Les restaurer en brossant les joints, puis rendre étanche huisserie et maçonnerie avec du mastic acrylique ou polyuréthane.
    • coller un joint isolant adhésif côté feuillure entre le bâti et le vantail de la fenêtre.
    Une bonne isolation thermique empêche l’humidité de s’installer : commencer par entreprendre les travaux d’isolation avant de traiter l’humidité (Voir fiche conseil n°90.09 "Isoler les murs et les plafonds").
     
     
    A) Le traitement extérieur :

     
    1) La façade (murs briques ou parpaings) :
    Trucs et astuces :
    Castorama loue des nettoyeurs haute pression, renseignez-vous au service location de votre magasin.
    Toujours mouiller les briques ou pierres avant de faire les joints avec le nouveau mortier pour éviter que l’eau du mortier ne soit bue par la maçonnerie, ce qui nuirait à sa solidité.
    Joints poreux

    • Brosser les joints à l’aide d’une brosse métallique dure.
    • Les refaire avec un mortier hydrofuge.

    Murs poreux

    • Appliquer un crépi à la taloche ou au rouleau à crépi (il existe plusieurs tailles de grains, à choisir en fonction du rendu désiré) ou un hydrofuge.
    • Une peinture pliolite convient bien.

    Fissures de l’enduit

    • Décaper une partie du mur pour déterminer si la fissure concerne l’enduit seul ou la maçonnerie elle-même.
    • Si elle concerne la maçonnerie, mieux vaut faire appel à un professionnel : tous les murs extérieurs des maisons sont porteurs, il ne faut donc pas prendre les dégâts à la légère.
    • Si elle concerne l’enduit, élargir la fissure en queue d’aronde à l’aide d’un grattoir triangulaire.
    • Reboucher avec un enduit de rebouchage ou du mortier à l’aide d’un couteau de peintre.
    •  Appliquer au pinceau un hydrofuge.


     
    2) Les fondations :
    • Dégager les fondations
    • Laver le sol au nettoyeur haute pression, laisser sécher.
    • Enduire d’un enduit bitumeux ou d’un enduit latex appliqué au pinceau ou au rouleau.
    • Le cas échéant, effectuer un drainage sur la périphérie des fondations.


     
    3) Les caniveaux et l’évacuation des eaux :
    • Réparer les raccords et fissures avec du mastic acrylique ou du mortier hydrofuge.


     
    4) La toiture :
    • Remplacer les tuiles, ardoises, faîtières cassées ou les replacer si le vent les a déplacées.
    • Imperméabiliser les vieilles tuiles en y appliquant au pinceau un produit d’étanchéité.
    • Aménager une sous-toiture en fixant un film micro-perforé sur ou sous les chevrons.


     
    5) Les cheminées :
    • Recouvrir les fissures des solins de cheminée et raccords de lucarne de zinc, plomb ou aluminium en bande (pose à froid).
    • Reboucher éventuellement au mortier.
    • Recouvrir d’enduit hydrofugé, après brossage, les corps et les joints de cheminée poreux.


     
    6) Chéneaux et gouttières :
    Zinc

    • Reboucher les fissures légères et raccordement avec du mastic approprié ou des bandes d’étanchéité (collage à froid).
    • Remplacer les zinc trop vétustes.

    PVC

    • Il est préférable de changer les parties endommagées, mais il est possible de réparer provisoirement une fuite avec un joint de silicone.
    • Pour une meilleure longévité, déboucher régulièrement les conduits d’évacuation.


     
    7) Terrasse en toiture :
    • Revêtement poreux : appliquer un revêtement plastique, après nettoyage.
    • Revêtement fissuré : boucher avec du mastic acrylique (solution de dépannage).
    • Etaler du bitume liquide.

     

     
    B) Le traitement intérieur :

     
    1) Murs humides salpêtres sans moisissure :
    En fonction de l’humidité du mur :

    Solution n°1

    • Gratter à la brosse métallique les parties atteintes.
    • Assécher en renforçant le chauffage ou en ventilant.
    • Appliquer un produit anti-salpêtre, si le mur est salpêtré.
    • Appliquer un produit hydrofuge à la brosse ou au rouleau jusqu’à saturation du mur (250g/m2 et par couche en deux couches).
    Solution n°2

    • Injecter un mortier de résine à diffusion lente qui absorbe l’eau et assure une barrière imperméable.
    • Aux endroits humides, percer en quinconce des trous (10 à 12 mm de diamètre), inclinés vers le bas tous les 2/3 de l’épaisseur du mur.
    • Remplir les cavités de mortier de résine ou de produit similaire à l’aide d’un entonnoir.
    • Après rebouchage des trous et séchage de l’enduit d’obturation, le mur sera prêt à recevoir la tapisserie ou la peinture.

    Solution n°3

    • La pose du Depron : polystyrène à coller sur le mur après avoir traité l’humidité. En prévention pour éviter le retour de l’humidité.
    • Le support doit être mis à nu, propre et sec.
    • Etendre régulièrement la colle à l’aide d’une spatule dentelée (2,5 à 3 mm) sur le mur sur une largeur un peu plus grande que celle d’un lé.
    • Maroufler avec les mains ou avec un rouleau à partir du centre vers les bords extérieurs.
    • Laisser sécher 48h. Le mur est prêt à recevoir une tapisserie, mais ne pas coller de papier vinyle.
    Casto Prévention :
    Lors de l’utilisation des produits de traitement, munissez-vous de gants de protection et de lunettes.


     
    2) Murs humides avec moisissures (champignons) :
    Les champignons (mérules) se développent dans les lieux mal aérés, humides et obscurs.
    Leurs ramifications sont robustes et peuvent entraîner d’importantes dégradations. Avant toute intervention, ventiler le local.

    • Si les dégâts sont superficiels :
    - brûler les champignons avec une lampe à souder,
    - éloigner tous les produits et matériaux inflammables.

    • Si les champignons ont pénétré dans le mur :
    - percer des trous pour injecter un produit fongicide curatif.
    La procédure est identique à celle appliquée pour les murs salpêtrés.
    Traitement des bois (charpentes)
    Principaux ennemis :
    - les champignons (mérule, etc.).
    - les insectes (vrillette, termite, etc.).
    • Sonder le bois avec une hachette ou une brosse métallique.
    • Eliminer toutes les parties vermoulues et les sciures qu’il faut brûler.
    • Réparer et consolider avec de la pâte à bois si nécessaire.
    • Percer des trous de 8 à 12 mm de diamètre, placés en quinconce tous les 30 cm environ ; les orifices doivent être inclinés vers le bas, sur les 2/3 de l’épaisseur du bois.
    • Injecter un produit de traitement curatif dans les trous jusqu’à saturation.
    • Reboucher les trous avec des chevilles de bois.
    • Pulvériser le produit de traitement sur toutes les surfaces attaquées, ou badigeonner au pinceau en étant muni de gants et de lunettes.
    Voir aussi :
    Fiche conseil Entretenir les boiseries extérieures
    Fiche conseil Isoler les murs et les plafonds
    Fiche conseil Poser une gouttière en PVC
    Fiche conseil Réparer une gouttière
     

    Retour

     


    © IMMOTEXTO.FR tous droits réservés 2000 - 2014