Annonces immobilieres location appartement vente maison Immobilier particulier colocation services demande de devis travaux de rénovation dépannage, estimation, diagnostic ...
Annonces immobilieres Paris region parisienne Ile de France idf Marseille Lille Marseille Lyon Bordeaux Nantes Strasbourg région parisienne Montpellier Aix en provence Nice Cannes Reims

L'Immobilier Intéractif, se loger, faire des travaux ... tout l'habitat

0 890 711 115 ( 0,15 €/min)

Espace Membres
Déposer une annonce
Gerer mon compte
Mes recherches
Mon panier

Newsletter
Email:

Pratique
  • Devis Travaux 100% Gratuit
  • Conseil Travaux
  • Crédit travaux
  • Crédit immobilier
  • Gestion locative
  • Assurance habitation
  • Conseils transaction
  • Estimation immobilier
  • Diagnostic Carrez amiante ...
  • Conseil en Défiscalisation
  • Lexique immobilier
  • Déménagement
  • Annuaire Agences Immo
  • Annuaire Artisan/Sté Btp
  • Artisan/Pme Btp - Adhésion
  • Agences Immo - Adhésion
  • Promoteur / CGP - Adhésion


  • Partenaires









     
    Une Adresse pour votre Cuisine
     
    Votre société içi
     



    conseill traxaux

    Créer un circuit électrique encastré

    en partenariat avec
     
    Une demande de Devis Travaux - cliquez ici GRATUIT

     
    L'installation électrique encastrée est la plus esthétique puisque les conduits sont invisibles. C'est également celle qui offre le plus de sécurité. Dans les salles d'eau, elle est même obligatoire.




     
    A) Avant de commencer :


     
    1) A savoir :
    • Avant toute installation, veiller à utiliser des conducteurs de section adaptée aux circuits concernés (voir tableau ci-dessous).
    • Chaque saignée ne doit recueillir qu'un seul conduit; celui-ci doit pouvoir être complètement recouvert de plâtre et d'enduit. Des normes précises définissent les possibilités d'encastrement, en fonction de l'épaisseur et de la nature des murs et cloisons.
    • Pour créer des connexions et des dérivations, utiliser des boîtes de raccordement à encastrer.
    • Pour la pose des appareils électriques (socles de prise de courant, interrupteurs,...), utiliser des boîtes d'encastrement. Il en existe différents modèles ronds ou carrés, selon que l'encastrement se fait dans un mur en maçonnerie ou dans une cloison sèche et selon que l'appareil à poser est à vis ou à griffes.

     
      Section minimum des fils Calibres des disjoncteurs
    Eclairage, convecteur 1,8 mm² 10 ou 16 A
    Prise de courant / prise confort autre que prise spécialisée 2,5 mm² 16 ou 20 A
    Prise spécialisée (machine à laver, lave vaisselle, four seul, chauffe eau...) 2,5 mm² 20 ou 25 A
    Appareils de cuisson (plaque ou cuisinière) 6 mm² 32 A

     
    Nature des matériaux Pose des conduits dans la saignée Nature des matériaux Pose des conduits dans la saignée
    Murs de façade Murs interieurs porteurs
    Pierre de taille, moellons divers, briques pleines, briques perforées AUTORISEE Béton cellulaire, blocs de béton plein, blocs creux en béton AUTORISEE
    Béton armé, béton banché, panneaux de béton IRREALISABLE EN PRATIQUE Béton armé, béton banché, panneaux de béton IRREALISABLE EN PRATIQUE

     

     
    B) La réalisation de la saignée :


     
    AVANT TOUTE INTERVENTION, COUPER IMPÉRATIVEMENT L'ARRIVÉE DE COURANT AU DISJONCTEUR GÉNÉRAL DE BRANCHEMENT.
     
    Trucs et astuces :
    • Castorama loue des rainureuses. Renseignez-vous auprès du service location de votre magasin.
    • Dans le cas d'une rénovation, pour éviter toute surprise, il est préférable d'utiliser un détecteur de métaux avant de réaliser une saignée dans un mur.


     
    1) Cloison de plâtre :
    • Déterminer sur le mur, avec précision, le passage des gaines et l'emplacement des appareils.
    • Tracer l'emplacement des saignées au compas avec un écartement de branches correspondant au diamètre de la gaine à encastrer.
    • Vérifier la verticalité du tracé au fil à plomb, et son horizontalité avec un niveau.
    • Dessiner l'emplacement des boîtiers.
    • Entailler la saignée au burin, au ciseau de maçon ou à la rainureuse. Le fond de la saignée devant être plus large que l'entrée, utiliser un grattoir triangulaire.

     
    2) Cloisons inférieures à 10 cm d'épaisseur :
    Saignées verticales

    Les réaliser à 20 cm minimum de l'intersection de deux cloisons, sur une hauteur maximum de 80 cm du plafond et de 1,20 m à partir du sol. Les distances entre 2 saignées doivent être de 1,50 m minimum.

    Saignées horizontales

    Les réaliser sur une seule face de la cloison et sur une longueur de 50 cm de part et d'autre d'une intersection. Dans la brique et le ciment la méthode est similaire à celle pour les cloisons de plâtre. Utiliser une rainureuse pour faciliter le travail.

    SONT INTERDITES LES SAIGNÉES OBLIQUES ET DEUX SAIGNÉES VERTICALES SUR UN MEME AXE.

     

     
    C) L'installation de la gaine :
    • Creuser l'emplacement des appareils de sorte que seul le couvercle soit en saillie.
    • Perforer sur les faces des boîtiers et au bon diamètre, les entrées prévues pour les gaines.
    • Placer chaque boîtier dans sa cavité en le maintenant avec des cales en bois pour bien le positionner.
    • Mesurer les longueurs de gaine nécessaires d'un boîtier à l'autre et les couper en laissant dépasser la gaine à l'intérieur du boîtier.
    • Enfiler les câbles dans les gaines. Laisser dépasser environ 10 à 20 cm de câble de part et d'autre.
    • Piquer quelques clous tous les 10 cm pour maintenir la gaine en place dans la saignée.
    • Mouiller la saignée. La plâtrer provisoirement par endroit, pour maintenir la gaine lors de l'extraction des clous.
    • Raccorder chaque conducteur à la borne correspondante en gardant toute la longueur de câble.
    • Brancher provisoirement des douilles munies d'ampoules aux sorties (appliques ou suspensions). Utiliser des dés de raccordement (dominos). Cela permet de tester que l'installation fonctionne.
    • Raccorder le circuit encastré à l'alimentation générale.
    Remettre le courant au compteur.
    Vérifier le bon fonctionnement de l'installation.
    Couper de nouveau l'alimentation.
    • Reboucher les saignées définitivement en les mouillant abondamment et en les garnissant de plâtre frais et épais. Retirer les clous au fur et à mesure.
    • Enlever l'excédent de plâtre à la truelle, lisser et laisser sécher.
    • Poncer avec une cale à poncer et enduire éventuellement.
    • Couper les câbles à bonne longueur et reprendre chaque connexion une à une.
    • Placer les capots des boîtiers : ceux-ci doivent toujours être accessibles et non recouverts de papier peint ou autre revêtement mural.
    • Rebrancher.
    • Garder le plan de l'installation en cas de panne ou de modification.

     

     
    D) Normes d'installation :
    Les volumes de protection
    La norme définit 4 volumes de protection (0, 1, 2 et 3) à l’intérieur de la salle de bains, qui déterminent les conditions d’installation des circuits et d’utilisation des appareils électriques. L’emprise de ces volumes par rapport à la baignoire est parfaitement codifiée. Le respect de ces règles est la condition essentielle pour utiliser l’électricité en toute tranquillité et en toute sécurité dans ce lieu de confort.
    VOLUME 0 : la baignoire ou la douche
    • Tout appareil électrique (sèche-cheveux, rasoir, téléphone portable, etc.) est interdit.

    VOLUME 1 : au-dessus de la baignoire et du bac à douche
    • Ne sont autorisés que les appareils d'éclairage ou les interrupteurs alimentés en Très Basse Tension de Sécurité 12 V (TBTS 12 V). Pour ces appareils électriques, on veillera à ce qu'ils portent la marque NF et soient protégés contre les projections d'eau.

    VOLUME 2 : au-dessus et autour du volume 1
    • Tous les matériels tels qu'appareils de chauffage électrique ou appareils d'éclairage doivent être de classe II, porter la marque NF et être protégés contre la pluie (seules sont admises les prises "rasoirs" équipées d'un transformateur de séparation).

    VOLUME 3 : au-delà de 60 cm
    • Sont admis les appareillages électriques et les matériels électriques de classe I, les prises de courant de type 2P + T et les boîtes de connexion. Ils doivent porter la marque NF et être protégés contre les chutes verticales de gouttes d'eau (ou IPX 1).

     
    La liaison équipotentielle
    Tous les éléments métalliques d’une construction ou de ses équipements sont potentiellement susceptibles de conduire l’électricité et donc de se trouver sous tension en cas de contact avec un conducteur électrique mal isolé ou un appareil électrique à l’isolation défectueuse. Si on touche cet élément métallique, on risque l’électrocution.

    La solution consiste à relier entre eux tous ces éléments et à les raccorder à la terre. C’est obligatoire pour les volumes 1,2 et 3 de la salle de bains, mais il est conseillé de faire de même hors de ses volumes, en vue d’éventuelles modifications d’aménagement.

    Indices de protection
    Les matériels que l’on souhaite installer dans les différents volumes de la salle de bains doivent bénéficier d’un indice minimum de protection contre l’eau (IP), auquel correspond souvent un symbole.
     
     
     

    Retour

     


    © IMMOTEXTO.FR tous droits réservés 2000 - 2014