Annonces immobilieres location appartement vente maison Immobilier particulier colocation services demande de devis travaux de rénovation dépannage, estimation, diagnostic ...
Immobilier particulier Paris region parisienne Ile de France idf Marseille Lille Marseille Lyon Bordeaux Nantes Strasbourg région parisienne Montpellier Aix en provence Nice Cannes Reims

L'Immobilier Intéractif, se loger, faire des travaux ... tout l'habitat

0 890 711 115 ( 0,15 €/min)

Espace Membres
Déposer une annonce
Gerer mon compte
Mes recherches
Mon panier

Newsletter
Email:

Pratique
  • Devis Travaux 100% Gratuit
  • Conseil Travaux
  • Crédit travaux
  • Crédit immobilier
  • Gestion locative
  • Assurance habitation
  • Conseils transaction
  • Estimation immobilier
  • Diagnostic Carrez amiante ...
  • Conseil en Défiscalisation
  • Lexique immobilier
  • Déménagement
  • Annuaire Agences Immo
  • Annuaire Artisan/Sté Btp
  • Artisan/Pme Btp - Adhésion
  • Agences Immo - Adhésion
  • Promoteur / CGP - Adhésion


  • Partenaires









     
    Une Adresse pour votre Cuisine
     
    Votre société içi
     



    conseill traxaux

    Raccorder un circuit électrique

    en partenariat avec
     
    Une demande de Devis Travaux - cliquez ici GRATUIT

     
    Raccorder un circuit électrique est à la portée de tout bricoleur à condition de respecter les règles de sécurité et les normes en vigueur.

     
    A) Avant de commencer :


     
    1) A savoir :
    Pour créer un circuit électrique, on peut choisir entre plusieurs types d’installation :

    • Installation en câbles apparents (voir fiche conseil "Créer un circuit électrique apparent").
    • Installation sous plinthes ou moulures (voir fiche conseil "Créer un circuit électrique apparent").
    • Installation encastrée (voir fiche conseil "Créer un circuit électrique encastré"). Avant toute intervention, veiller à utiliser des conducteurs de section adaptée aux circuits concernés (voir tableau ci-dessous).
     
    • Veiller à respecter la couleur des conducteurs :

    Phase : Ou rouge, ou marron, ou noir
    Neutre : Bleu
    Terre : Vert et jaune
    • Dans le cas d'un montage simple on se sert d'un interrupteur (2 bornes).
    • Dans le cas d'un montage d'un va-et-vient, on se sert d'un commutateur (3 bornes).


     
    Circuits Section minimum des fils Calibres des disjoncteurs
    Eclairage, convecteur 1,8 mm² 10 ou 16 A
    Prise de courant / prise confort autre que prise spécialisée 2,5 mm² 16 ou 20 A
    Prise spécialisée (machine à laver, lave vaisselle, four seul, chauffe eau...) 2,5 mm² 20 ou 25 A
    Appareils de cuisson (plaque ou cuisinière) 6 mm² 32 A
     
     
    AVANT TOUTE INTERVENTION, COUPER IMPÉRATIVEMENT L’ARRIVÉE DE COURANT AU DISJONCTEUR GÉNÉRAL DE BRANCHEMENT.
     

     
    B) Le montage simple :
    Schéma de montage d’un interrupteur simple
    L’allumage simple est composé d’un interrupteur et d’un point lumineux, ou d’une prise de courant.

    • Déterminer sur le mur, avec précision, le passage des gaines et l’emplacement des appareils.
    • Placer l’interrupteur près d’une porte, côté gâche, à portée de main, à environ 1 m ou 1,20 m du sol.
    • Raccorder la phase (fil rouge) à l’un des pôles de l’interrupteur.
    • Faire repartir de l’autre pôle ce même fil de phase (fil brun) vers l’une des bornes du point lumineux.
    • De l’autre borne du point lumineux, faire repartir le fil neutre (fil bleu) ainsi que le fil terre.
    • Dénuder l’extrémité de fil juste nécessaire au raccordement (4 à 5 mm).
    • Visser toujours bien à fond les bornes de raccordement pour éviter tout risque d’arc électrique.
    • Dans le cas de prise de courant commandée par un interrupteur, le schéma est identique, raccorder simplement la prise à la place de la douille.
    • Raccorder le fil de phase (rouge) et le fil neutre (bleu) au boîtier de dérivation ou au tableau de répartition.
    Raccordement de l’installation au boîtier de dérivation :

    • Pour déterminer le fil de phase du boîtier de dérivation, utilisez un tournevis testeur.
    • Poser la lame du tournevis testeur sur l’un des fils ou des pôles du boîtier.
    • Poser un doigt sur le bout du manche du tournevis, si c’est la phase, la lampe à l’intérieur du tournevis s’éclaire.
    • Raccorder la phase à la phase, le neutre au neutre, et la terre à la terre dans le cas d’une prise de courant avec terre.
     
     
    C) Le montage d’un va et vient :
    Schéma de montage d’un interrupteur va et vient
    Il s’agit de l’allumage et de l’extinction d’un ou plusieurs points lumineux à partir de ceux de deux commutateurs va-et-vient.

    A la place d’interrupteurs classiques, utiliser des commutateurs va-et-vient chacun ayant 3 bornes de raccordement. L’une de ces bornes est marquée d’un "P" pour "phase" ou d’un "L", ou en core d'un "C" pour commun.

    • Raccorder le neutre d’arrivée (fil bleu) à une borne du point lumineux de l’éclairage.

    Commutateur A :

    • Raccorder la borne P du va-et-vient à la phase (fil rouge). Relier les deux bornes du commutateur A (fils noirs) aux deux autres bornes du commutateur B. Les deux fils noirs qui relient les deux commutateurs sont appelés fils navettes.
    Commutateur B :

    • Raccorder la borne libre P du commutateur B à la borne libre de l’appareil d’éclairage.
    • Raccorder les fils de phase et de neutre au boîtier de dérivation (raccordement identique à celui de l’allumage simple) ou au tableau de répartition.
    Conseil :
    Pour plus de confort, à la place d’un interrupteur, il est possible d’installer un variateur d’intensité soit rotatif, soit sensitif. Le branchement est identique.
     
     

    Retour

     


    © IMMOTEXTO.FR tous droits réservés 2000 - 2014